Agile Grenoble 2015

Participer à Agile Grenoble, c’est un peu comme jouer à la maison : on se sent tout de suite en territoire familier. D’autant que cette année je viens à la fois en qualité de sponsor et d’orateur, avec ma session consacrée au théâtre.

Stand Persistent Systems - Agile Grenoble 2015Dès potron-minet, je retrouve donc mes collègues de Persistent Systems – Laurent, Jean-Baptiste, Arnaud, Bruno, Marc, Roxane, Jean-Charles, Mathieu, et les autres… – pour préparer le stand. Évidemment, les goodies dont j’ai déjà parlé occupent une place de choix, mais nous avons aussi décidé de soigner nos visiteurs avec profusion de bonbons, pour mieux leur diffuser notre vidéo sur le Daily Stand-Up dauphinois. En outre, un tirage au sort est organisé pour gagner un diagnostic agile ainsi qu’une participation à notre prochain clip. Certains se demandent ce que pouvait bien symboliser le mystérieux skieur, dessiné par Diego. S’ils savaient…

Dans l’intervalle le grand hall s’est rempli de têtes connues. C’est à croire que tous mes anciens collègues de Kelkoo, Yahoo!, Bull et Schneider se sont donné rendez-vous pour l’occasion. Alexandre Boutin me gratifie de son éternel sourire si communicatif, Alain Delafosse vient partager les derniers rebondissements de sa (belle !) carrière, Bernard Huguet me confie qu’il a diffusé la vidéo à son équipe au début d’un stand-up, et même Xavier Bellot que je n’avais pas revu depuis… les classes préparatoires. Je suis tout de même un peu triste de ne pas voir mon ami Fabien Puig, retenu par des impératifs projets et remplacé au pied levé dans l’organisation par Jérôme Bourgeon.

L'agilité de l'intérieur - Agile Grenoble 2015Tandis que la superbe keynote de Stéphane Bigeard sur les points forts s’achève, Laurent Tardif et Xavier Nopre démarrent leur atelier « l’agilité de l’intérieur », épaulés par Jean-Charles Durand et Matthieu Gironnet. Se doutent-ils seulement qu’ils viennent de lancer la plus impitoyable lutte de twittos que le monde agile ait connu ?

La vie du post-it - Agile Grenoble 2015L’après-midi démarre fort : suite au désistement cavalier de Gunther Verheyen, Emmanuel Hervé revisite au pied levé – et néanmoins musical – la gamme pentatonique de Bobby McFerrin. Mais la vraie surprise arrive lorsque trois comédiens de la Ligue imPRO38 investissent l’espace scénique. Le public leur lance des mots-clefs sur lesquels ils brodent des saynètes toutes plus désopilantes les unes que les autres. En tant que chantre du théâtre en milieu agile, je bois du petit lait. De vous à moi, « la vie du Post-it® » restera dans les mémoires pour longtemps !

Il est déjà 16h30 lorsque je démarre ma présentation et je crains une certaine fatigue de l’auditoire. La salle est petite mais heureusement des visages bienveillants sont venus me soutenir : Bernard Chapas mon ami de Schneider et compagnon de trail, Marc Nazarian qui endosse le rôle du complice secret dont j’ai besoin pour lancer les hostilités, Vérane Chanson, Anaise Audouard, Muriel et Laurent Laslaz, Anne-Laure Dalban, et Jean Dupuis qui nous offre une démonstration magistrale d’accent québécois. Je suis aussi très honoré de voir Olivier Azeau dont j’adore les interventions parmi les participants. L’agenda laisse peu de temps pour les questions mais je reçois tout de même quelques précieux retours.

Le lendemain matin, même heure, même décor, le gratin dauphinois des agilistes militants – évagilistes en quelque sorte – se retrouve pour Agile Innovation, un Open Space géant à l’échelle d’une journée.

Chifoumi géant - Agile Innovation 2015

Parmi les nombreux temps forts, je retiens de cette édition :

  • Une session riche et engagée, animée par le charismatique Olivier Azeau, sur l’Ordre des DéveloppeursChaudoudoux - Agile Innovation 2015
  • Une session décalée sur le Daily Standup durant laquelle j’ai fait semblant de ne rien connaître du sujet, ce qui a semblé amuser Emmanuel Etasse
  • Une session de SAFe bashing qui a permis à Jean Dupuis, Emmanuel Hervé, Emmanuel Etasse, et quelques autres de libérer une fessée de questions sur le séant tout consentant de votre serviteur
  • Un chifoumi grandeur nature
  • Alexandre Boutin qui grogne et qui glousse pour nous apprendre à jouer aux Vampires de Strasbourg
  • Un final tout en amour à s’échanger des chaudoudoux, autrement dit des petites pensées positives que l’on vient offrir doucement aux autres participants

Bon, vous l’avez compris, je me suis régalé durant ces deux journées je remercie chaudement l’équipe d’organisation. Vraiment les gonzes, vous y êtes pas des quand même, quand même.

Vivement l’année prochaine !

Share Button
  1. Merci Franck pour ce super retour sur tes journées à Agile Grenoble et Agile Innovation.
    En tant qu’organisateur, ça fait très plaisir à lire 🙂

    à bientôt
    Laurent

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *