Le Lab Oratoire du Dr. Frankenstein

« Avec une anxiété qui me rapprochait de l’agonie, je rassemblai autour de moi les instruments qui devaient donner la vie et introduire une étincelle d’existence dans cette matière inerte qui gisait à mes pieds. Il était une heure du matin et la pluie frappait lugubrement contre les vitres. Ma bougie allait s’éteindre lorsque tout à coup, au milieu de cette lumière vacillante, je vis s’ouvrir l’œil jaune de la créature. Elle se mit à respirer et des mouvements convulsifs lui agitèrent les membres. »

Mary Shelley – Frankenstein (1817)

Renaître, agile.

Nous sommes tous des êtres de chair et de rêve. La chair – cette chair justement – est triste, hélas, car nous avons lu tous les livres. Nous avons suivi les formations, les certifications, les conférences, patiemment assemblé sur la table du laboratoire des quartiers de valeurs, tronçons de manifeste, rogatons de principes que nous avons cousus au fil platiné des méthodes et des années de pratique méticuleuse. Mais que reste-t-il de l’enchantement ? Comment retrouver le sens initial de notre démarche ? Que diriez-vous de raviver l’éclair d’envie, littéralement mise en vie, qui de ces fragments épars a fait de nous des contributeurs pleins et motivés ?

En suivant la trame du Frankenstein le temps d’un conte, une aventure fantastique à mi-chemin entre la présentation et le monologue théâtral, je voudrais invoquer le savant fou, l’inventeur génial, qui sommeille dans le cœur de tout participant. Ensemble et non sans humour, nous retournerons à l’alpha de l’agilité jusqu’à revivre cet instant primordial où la matière – notre matière – s’est animée. En retrouvant le sens nous redeviendrons des créatures passionnées, des êtres agiles. Mon intervention, quoique j’opère en chair plutôt qu’en chaire, vise à rappeler qu’aux sources de l’agilité jaillit une magie puissante, une force fabuleuse capable de changer le monde. Ce mana – c’est la conviction que je souhaite partager – n’est autre que l’Humain.

Je vous donc propose de réactiver les bases les plus simples qui nous ressourcent : œuvrer en équipe, au-delà des jugements et des egos, servir le client avant tout, exalter la valeur et chérir la qualité, travailler sans relâche à devenir meilleurs tout en prônant le bonheur au bureau, voire simplement aimer ce que l’on fait. Le rappel de ces fondamentaux est comme un bain dans la Fontaine de Jouvence qui nous régénère et nous remet en chemin, plus enthousiaste que jamais, dans notre travail agile au quotidien.

Share Button

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *