Rétro vers le futur - Théâtre agile

En ce moment je suis en pleine préparation de ma prochaine conférence intervention déjantée pour Agile Grenoble 2017, le fabuleux destin de Tim Member. En relisant de vieilles notes je suis tombé sur une rétrospective de théâtre agile que j’avais mise en œuvre avec succès il y a quelques années : Rétro vers le Futur (J’ai une passion immodérée pour les années 80). J’ai donc décidé de partager avec vous une version remise au goût du jour de cette activité afin que vous l’expérimentiez et me fassiez de chouettes retours (vers le futur).

Le pitch

Grâce à une DeLorean DMC-12, véhicule à caractère fictif et néanmoins automobile aimablement prêté par le professeur Emmett Brown, l’équipe est en mesure – au choix – de revenir dans le passé pour changer le cours du sprint ou, au contraire, de se projeter dans le futur pour mesurer les conséquences pour le client final de certaines décisions prises.

Dès lors, il ne tient qu’à vous de voyager dans le temps pour en déjouer les facéties. Prenez garde cependant au tissu du continuum espace-temps !

« J’entrevois deux possibilités : primo, se trouver nez à nez avec elle-même plus vieille de 30 ans la traumatiserait et elle tomberait dans les pommes ; secundo, cette rencontre créerait un paradoxe temporel dont l’issue engendrerait une réaction en chaîne qui pourrait déchirer le tissu même du continuum espace-temps, provoquant la destruction totale de l’Univers. »

Pr. Emmett Brown

Ceux qui me connaissent savent combien j’aime me travestir. J’avais animé cette session costumé en Scrum Marty, me fendant d’une entrée en planche à roulettes, mais ce n’est évidemment pas une nécessité.

Les objectifs

Certains trouvent rassurant d’avoir une liste d’objectifs explicites en préambule de tout exercice. Dans le cas présent, j’en vois au moins cinq :

  • Expliciter les nœuds événementiels du sprint écoulé, ainsi que les décisions prises à ces occasions.

  • Rejouer – en théâtre agile – ces moments clefs, et prendre conscience des actions, comportements, paroles et des conséquences qui en ont découlé.

  • Enrichir le vécu de l’équipe et améliorer la réaction collective à des situations similaires.

  • Comprendre les enjeux pour le client, ou l’utilisateur final, des fonctionnalités livrées et contribuer en cela à valoriser le travail de l’équipe.

  • Souder et fédérer le groupe autour d’un moment ludique, souvent drôle, avec une référence cinématographique forte à valeur de madeleine de Proust.

Le déroulé

Préparation

Afin de profiter pleinement de ce beau moment, prévoyez au minimum une heure, idéalement deux. Un peu d’espace et de mobilier sont nécessaires, par exemple une grande salle de réunion avec des chaises. Enfin, nec plus ultra, vous pouvez prévoir une petite enceinte pour sonoriser les séquences de voyage temporel, par exemple en diffusant le thème du film.

Inclusion

Vous êtes libre d’introduire le contexte à votre guise. C’est évidemment plus facile quand on incarne le professeur Brown ou Marty en personne. Ne négligez pas cette entrée en matière narrative. Elle permet d’ouvrir l’espace de jeu et conditionner le reste du groupe à la dimension théâtrale de la rétrospective. Il faut en premier lieu matérialiser la DeLorean sur la scène. Si une grappe de chaises peut a minima faire l’affaire, je recommande néanmoins de l’habiller un peu. Toute occasion de laisser s’exprimer la créativité du groupe est bonne à prendre ! Proposez en guise d’inclusion d’habiller le véhicule aux couleurs de l’équipe, de ses valeurs, de son humeur du jour.

Il faut aussi établir collectivement le protocole d’activation du convecteur. En effet, chaque fois que la voiture doit faire un trajet, il faut produire 2,21 gigowatts, autrement dit une énergie absolument CO-LOS-SALE ! Cela veut dire du bruit, du mouvement, avec peut-être un effet crescendo. Il est indispensable de consacrer une quinzaine de minutes pour permettre à l’équipe de construire cette saynète.

Programmation

Voyager dans le passé est coûteux en ressources (temps, énergie). Il faut donc choisir soigneusement les destinations qui seront explorées, au maximum trois en comptant vingt minutes par scène. Demandez à chaque membre de l’équipe de proposer un événement marquant du sprint qu’il souhaite revisiter, éventuellement le groupe pourra trancher s’il y en a plus (par exemple par un vote via des gommettes). Invitez alors les membres à réagir et discuter ces objectifs temporels. Le rôle d’animateur va consister à aider l’équipe à remonter au moment charnière ; un événement est souvent la conséquence d’un autre, lui-même provoqué par une action encore antérieure. Laissez l’équipe trouver le bon point d’inflexion sur lequel elle pense opportun d’agir.

Bonds dans le passé

Rétro vers le futur - phare de DeLoreanLes participants vont utiliser la DeLorean pour retourner dans le sprint afin de revivre certains moments charnières, plus ou moins difficiles, dont les impacts ont été forts sur le déroulement du plan en tout cas. Pour chaque destination choisie, l’équipe dispose de cinq minutes pour s’organiser. Celui ou ceux qui ont proposé l’événement peuvent en faire une rapide narration, histoire de rafraîchir la mémoire de tout le monde. Il faut se distribuer les protagonistes – qui joue qui ? Une bonne pratique est de veiller à ce que les gens ne jouent pas leur propre rôle. Gardez aussi toujours des observateurs qui ne jouent pas. Dans l’optique d’itérer, ne présumez pas immédiatement des actions correctives.

Les acteurs identifiés peuvent alors prendre place dans l’habitacle et l’équipe joue la séquence d’activation travaillée en ouverture pour les faire revenir au moment précédemment défini. Ils vont rejouer la scène selon les rôles qu’ils se sont attribués, sous les yeux des observateurs. À ce stade, la caricature et l’exagération comique sont normales ; ne cherchez pas à lutter contre.

Une fois la séquence terminée, laissez les observateurs exprimer leur ressenti et invitez l’équipe à trouver quelles actions pourraient être prises pour changer le déroulement des choses. Qui pourrait dire quoi ? Qui pourrait faire différemment pour infléchir le cours de l’action et provoquer une issue meilleure ? Concentrez-vous sur quelques actions, et itérez.

Après avoir rejoué trois fois l’événement, prenez cinq minutes pour questionner le groupe sur ce qu’ils ont appris dans le passé, et comment ils souhaitent enrichir leur pacte collectif pour se prémunir de soucis similaires à l’avenir.

Procédez ainsi pour chaque destination choisie, puis faite un tour de groupe général pour que chacun exprime avec ses propres mots ce qu’il retient de l’exercice.

Bond dans le futur

Afin de poursuivre sur une note positive, proposez maintenant à l’équipe de programmer la DeLorean pour un saut dans le futur, lorsque le client aura pris livraison du travail effectué durant le sprint. Là aussi, laissez-lui cinq minutes de préparation pour définir le contexte : quelle date ? Quel lieu ? Quelles sont les personnes présentes ? Comment le travail réalisé est-il mis en situation, pour quels utilisateurs ?

Une fois cette rapide scénarisation achevée, invitez l’équipe à se propulser dans le futur pour mesurer la valeur des fonctionnalités qu’ils ont livrées. N’ayez pas peur de les pousser dans l’énergie maximale ; encore une fois l’outrance est un excellent carburant d’improvisation théâtrale. Laissez la troupe se nourrir de cette énergie et l’histoire partir dans les limites du raisonnable. Bon, un peu au-delà aussi, pour rire. Itérer si le temps le permet, et collectez le retour de chacun.

Retour à Hill Valley

Back to the future - VHSN’oubliez pas de prévoir une clôture pour que votre rétrospective soit parfaite. Pour ma part, j’invite chaque participant, à tour de rôle et devant le reste du groupe, à répondre à cette question : « Si ton toi actuel pouvait rencontrer un instant le toi du début du dernier sprint, quel conseil lui donnerais-tu, en une phrase ? »

Libre à vous d’enchaîner sur la « féerie dansante des Sirènes ».

En conclusion

Le succès de cette rétrospective tient à l’engouement trans-générationnel pour « Retour vers le Futur ». Ne négligez donc pas les clins d’œil à l’œuvre cinématographique de Robert Zemeckis que je vous engage vivement à revoir avant.

N’hésitez pas à vous approprier cet outil et à me faire part de vos retours pour l’améliorer.

 

Petite note : au moment de publier cet article, je vois qu’une idée voisine a déjà été postée sur le blog d’Octo l’année dernière. Je pense néanmoins mon approche est suffisamment différente pour ne pas constituer un plagiat en aucune façon.

Share Button

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>