Zugor le jeu de la gentilesse au travail

Ce jour-là, ils sont presque quatre-vingts à se retrouver devant le goûter organisé par la Direction pour marquer la clôture du jeu. Les conversations vont bon train et l’ambiance est chaleureuse. Il faut dire qu’en une semaine il s’en est passé de drôles de choses. Nombres de barrières sont tombées dans cette jeune entreprise Grenobloise pourtant rompue à l’exercice du changement.

Ils sont tous venus de bon cœur ; entendez les surpris, les curieux, les bons publics, même les réticents de la première heure, témoignent du plaisir unanime qu’ils ont pris à participer à cet événement. On capte des mots comme « attention », « bienveillance », « bonté », « joie » même. Certains ont révélé une part de leur créativité, d’autres ont découvert des collègues avec qui ils avaient peu – voire pas – l’habitude d’échanger. Les rires fusent tandis que l’on partage des anecdotes, on dévoile l’envers du décor, on révèle les intrigues. Ce jour-là, pour de vrai, ils sont un groupe, soudés par de nouveaux souvenirs communs et liés par cette même question laissée en suspens : « Mais au final, qui est Zugor ? »

Qui est Zugor ?

Je vous avais déjà parlé en janvier du projet initié par mon inénarrable confrère et ami Laurent – certains d’entre vous ont peut-être récemment apprécié sa conférence inversée sur le bonheur au travail, à la Fabrique du Changement 2016 – que nous avons testé sur nos équipes de développement à Fontaine. L’idée a depuis fait son chemin à tel point que l’organisation et l’animation de jeux d’entreprise fait désormais partie à part entière de l’offre agile proposée par Persistent Systems France.

Dans ce cadre, Zugor est le petit nom de notre gorille, un personnage fictif et attachant que nous avons créé comme porte-parole de la gentillesse au bureau. Plus qu’un espace ludique communicatif et entraînant, Zugor apporte une réelle une dynamique de valeurs que nous avons déjà déployée dans plusieurs sociétés de la région, avec un succès au-delà de nos attentes.

La gentillesse, mais pourquoi ?

Zugor - Attentions gentilles au travailS’il est difficile de mesurer de prime abord le bénéfice d’une telle action, entendez par là aiguillonner les intentions positives entre collaborateurs, on peut en général facilement chiffrer le coût des silos, des incompréhensions, des obstacles posés par le manque de communication au sein d’une même entité. En outre l’émulation collective sur laquelle repose le mécanisme de Zugor suscite un réel engouement parmi les joueurs qui attise l’engagement et l’esprit d’équipe. Ces effets sont mesurables des semaines, voire des mois après l’activité.

Certes, vous me direz, l’offre est déjà pléthorique aujourd’hui sur le marché des prestations dites « incentives », ciblant la cohésion de groupe ou la motivation des équipiers. Je vois néanmoins plusieurs avantages résolument décisifs en faveur de notre jeu :

  • le budget : disons-le clairement, Zugor ne coûte quasiment rien à mettre en œuvre. La logistique est minimale et l’essentiel de l’animation est gérée à distance. Tout au plus l’intervention d’un complice est appréciable sur des actions ponctuelles.
  • le nombre de participants : nous avons déployé notre jeu dans des structures d’une centaine de personnes avec succès et cette jauge peut-être aisément étendue.
  • l’impact sur l’activité : une poignée de minutes par jour suffisent pour s’amuser avec Zugor, modulables selon les contraintes de chaque joueur. Il n’est pas nécessaire de bloquer des créneaux spécifiques, ou d’interrompre la marche des projets.

Osez… jouer !

Votre contexte est différent, évidemment. Nous avons développé plusieurs variantes sur le canevas principal et Zugor sera toujours ravi de s’adapter à votre environnement. Le mieux est encore de le contacter directement, qu’en pensez-vous ? Je serai ravi de vous renseigner. Encore une fois, nous n’avons pas d’autre ambition que celle d’ouvrir une porte – celle de la gentillesse et de la bienveillance – dans laquelle vous êtes libres de vous engouffrer sans retenue. Le reste de l’histoire, c’est vous qui l’écrirez.

Share Button

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.